Etampes Aïkido

Morihei Ueshiba O Sensei

Morihei Ueshiba (植芝 盛平, Ueshiba Morihei, 14 décembre 1883 - 26 avril 1969) est le fondateur de l'aïkido. En adaptant les techniques guerrières ancestrales japonaises, il a contribué, avec  Jigoro Kano et Gichin Funakoshi, à la conservation de ce savoir menacé d'oubli par la modernisation de la société japonaire.
Une de ses grandes motivations consistait à promouvoir la paix en enseignant un art accessible à tous et basé sur la négation de la violence, l'union des efforts (un des sens de aiki) et non leur opposition. Une profonde ferveur religieuse le poussa à devenir adepte d'une secte shinto : l'Omoto Kyo.

Fabrice Croizé

Fabrice Croizé démarre la pratique de l'Aïkido en 1991, à 18 ans,  étudiant, sous la conduite de Pierre Helley (5ème dan UFA). 
 
Il passe son 1er dan en 1995, et dans la foulée s'inscrit au Cercle Tissier à Vincennes. Il s'y entraîne quotidiennement pendant plusieurs années sous la direction de Christiant Tissier et ses assistants (particulièrement P. Guillemin et B. Gonzalez), et passe son 2ème dan en 1998, son 3ème dan en 2002, et son 4ème dan en 2006. Le 5ème dan UFA lui est décerné en avril 2014.
 
Il passe le B.E. 1er degré (actuellement D..E. - J.E.P.S) en 1999.
 
Devenant progressiviement assistant de C. Tissier, il participe aux grandes démonstrations.
 
En 2012, il s'installe son dojo au "Dojo des Guilands" à Montreuil en septembre 2012.
 
Depuis septembre 2013, il participe à la directyion technique de la ligue "Ile de France" auprès de son D.T.R Mare Seye.

http://www.fabricecroizeaikido.com/index.htm

Hélène Doué

Hélène Doué débute l'Aïkido en 1989 à l'âge de 9 ans au Cercle Tissier, club dans lequel elle pratique encore aujourd'hui. Elle y a quotidiennement suivi les cours pendant dix ans jusqu'à obtenir son 4ème dan (U.F.A et Aïkikaï) à l'âge de 28 ans. Le 5ème dan de l'U.F.A  lui est décerné à l'âge de 35 ans. 
 
Elle est également titulaire du diplôme d'Etat D.E J.E.P.S Aïkido et participe à la direction technique de la ligue Ile-de-France auprès du D.T.R Mare Seye. Elle a fait son entrée au Collège Technique en juin 2016.
 
 http://www.helenedoueaikido.com/about.html

Christian Tissier

Christian Tissier est né le 7 février 1951 à Paris. Il commence à pratiquer l'aïkido en 1962 avec Jean-Claude Tavernier, puis très vite, avec maître Nakazono.

Christian Tissier s'impose immédiatement comme un pratiquant exceptionnellement doué et le 2è dan qui lui sera décerné par son maître en 1968, alors qu'il vient d'avoir tout juste 17 ans, le confirmera. Et c'est en janvier 1969 qu'il réalise son rêve : aller au Japon, au centre mondial pour côtoyer les plus grands experts de la discipline qu'il a volontairement choisie : l'aïkido, et s'entraîner avec eux. Parti pour un séjour de 6 mois, il restera en fait 7 ans au pays du soleil levant. 

Il pratiquera avec tous les maîtres de l'aïkikaï et principalement avec le Doshu et Seigo Yamagushi, dont il deviendra le disciple préféré, Mitsugi Saotome et le vénéré Osawa Senseï, directeur technique de l'Aïkikaï.
1970, Les combattants et champions du Mejiro Gym à Tokyo. Kimura - Shima - Fujiwara. A l'extrème droite, à côté de C.Tissier, le regretté Partick Brizon, pionnier du Kik Boxing en France, à gauche Vicnovas, photographe.

Il pratiquera également le kenjutsu et même le kick-boxing pour s'amuser, histoire d'aborder « un sport de contact ».
En dehors des cours d'art martiaux, Christian Tissier étudiera le japonais à la « Tokyo School of the Japanese Language » et à la « Sophia University ». Parallèlement et pour subvenir à ses besoins, il enseignera le français au lycée et à l'Institut franco-japonais de Tokyo.Il est 4è dan lorsqu'il décide de revenir en France en Juillet 1976. Il crée alors à Vincennes, en banlieue parisienne, le Cercle Christian Tissier, où seront formés de nombreux enseignants et la plupart des délégués techniques de la FFAAA.
Toujours très présent au Japon, l'aïkikaï lui décerne le 5è dan en 1981 et le 6è dan en 1986. Le comité national des grades interfédéral français lui délivrera le 7è dan en 1997 et le 7è dan aïkikaï lui sera remis par le Doshu Maître Kisshomaru Ueshiba, lui-même, chez lui, en présence de son futur successeur, son fils Moriteru Ueshiba, en janvier 1998.